10 conseils pour plus rendement

Augmenter vos gains dans l’économie du mètre et demi.

Le secteur de la restauration a rouvert ses portes en Belgique et aux Pays-Bas ! Pour de nombreux entrepreneurs horeca, une lumière dans la nuit et un vrai soulagement, mais aussi un défi supplémentaire. Comment (sur)vivez-vous avec les mesures qui ont été prises ? La société d’un mètre et demi vous permet d’accueillir moins de monde dans votre établissement et sur votre terrasse, ce qui se traduit par une baisse de votre chiffre d’affaires. Commencez à optimiser votre entreprise avec nos conseils pratiques !

Conseil 1 : Optez pour des heures et moments de repas alternatifs
Comme il y a moins de tables dans votre établissement, il peut être intéressant d’examiner votre capacité. Par exemple, prolongez vos heures d’ouverture, accueillez vos clients du matin au soir en leur proposant un petit déjeuner, déjeuner, brunch et dîner. Si possible, agrandissez votre terrasse et voyez si vous continuez à assurer votre service de plats à emporter et/ou livraison à domicile.

Conseil 2 : Travaillez intelligemment et efficacement
Aux heures de pointe inattendues, il est important de pouvoir offrir le même service à vos clients. Au lieu de travailler plus dur, il vaut mieux travailler plus intelligemment et plus efficacement ! Pensez à une bonne préparation, des produits intelligents, un routage et des outils pratiques dans la cuisine.

Conseil 3 : Travaillez toujours de la même manière
En tant qu’entrepreneur horeca, vous souhaitez offrir une qualité constante, afin que les clients sachent ce qu’ils vont recevoir lorsqu’ils commandent un plat à plusieurs reprises. Dites-vous bien que mesurer, c’est savoir ! Pesez vos ingrédients, notez les quantités exactes et prenez une ou plusieurs photos de vos plats. De cette façon, non seulement vous vous assurez que vos coûts et vos marges sont toujours les mêmes, mais vous donnez également à votre personnel les outils nécessaires pour respecter vos standards et offrir toujours la même qualité à vos clients.

Conseil 4 : Cartographiez vos coûts
Répertoriez vos coûts fixes et variables mensuels et faites un aperçu financier. Commencez par une estimation réaliste des rentrées et dépenses attendues pour la période à venir. De cette façon, vous pouvez mieux vous préparer et anticiper rapidement les problèmes éventuels.

Conseil 5 : Commencez à calculer vos coûts alimentaires
En plus de vos frais de personnel et de loyer, le coût de votre menu est généralement l’élément de coût le plus important. Faire des achats intelligents et rentabiliser les recettes peut faire toute la différence dans vos ventes. Ayez un œil sur les coûts liés à vos achats avec notre calculateur de coûts alimentaires gratuit ! Cela vous permettra de savoir comment ajouter à votre menu des plats avec une super marge ! Téléchargez ici le calculateur de coûts alimentaires.

Conseil 6 : Réduisez votre menu
En raison des mesures de sécurité, vous pouvez accueillir moins de clients, et il y a probablement aussi moins de personnes qui travaillent en cuisine. Il peut donc être avisé de réduire votre menu actuel. De cette façon, vous devez stocker moins de nourriture et vous pouvez travailler plus efficacement en cuisine. Choisissez des plats de qualité avec une préparation rapide, peu de déchets alimentaires et de bonnes marges.

Conseil 7 : Tirez davantage de votre menu
Quelques petites astuces psychologiques et autres ajustements mineurs vous permettent de guider le choix de plats du client et de générer plus de chiffre d’affaires. Ainsi, un menu intelligent peut vous permettre d’augmenter votre chiffre d’affaires de quelque 20% ! Attirez l’attention sur les plats qui génèrent le plus de marge, placez les offres spéciales en haut à droite et utilisez la psychologie des prix pour alléger la ‘douleur du paiement’. Vous souhaitez vous lancer dans la présentation de votre menu ? Notre guide d’optimisation de menu gratuit vous présente une mine de conseils utiles. Téléchargez le guide gratuit ici.

Conseil 8 : Moins de stock : moins de gaspillage, plus de marge
En travaillant toujours de la même façon et en calculant soigneusement le coût des aliments, vous savez précisément ce que vous devez acheter par plat. Avec une idée précise de la capacité de votre salle et votre menu plus modeste, vous pouvez faire une estimation de stock réaliste et rentable. Moins de stock, cela signifie aussi moins de gaspillage alimentaire. Cela ne s’applique bien sûr pas aux produits non périssables, moins chers lorsque vous les acheter en grandes quantités.

Conseil 9 : Vente incitative, gagnez plus par client
Entraînez votre personnel en salle aux techniques de vente, cela leur permettra d’orienter vos clients vers les plats avec la meilleure marge de votre menu et de générer davantage de chiffre grâce à la vente incitative. Pensez par exemple à un ‘menu du chef’, une pâtisserie avec le café ou un vin assorti à un plat.

Conseil 10 : Profitez des opportunités du marketing en ligne
En 2020, la mise en ligne de votre image est tout aussi importante que tous les aspects de votre entreprise physique. Le principal avantage de la communication en ligne, c’est sa flexibilité. Une table se libère en dernière minute un vendredi soir ? Vous avez une promotion spéciale ou un nouveau plat du chef ? Vos abonnés en ligne le savent immédiatement ! Découvrez la puissance du marketing en ligne pour votre entreprise dans notre guide de marketing en ligne pour le secteur de la restauration. Téléchargez le guide gratuit ici.

Envie d’optimiser vos gains dès maintenant ?

Un bon calcul des coûts alimentaires est la base de l’optimisation des gains, mais par où commencer ? Avec notre calculateur de coûts alimentaires pratique et ses vidéos explicatives, nous vous aidons avec des listes de prix, des calculs de base et des formules éprouvées. De cette façon, vous gardez plus de contrôle sur vos achats, votre prix de revient et vos marges en cette période pas comme les autres…

Téléchargez notre Foodcost Calculator gratuit.

root